Association des Tremblay d'Amérique
 
 
 
 
Association des Tremblay d'Amérique

NOTRE ASSOCIATION

 

Retracer les 40 années d’une association de famille n’est pas chose simple, en voici un résumé.

 

La responsabilité du premier grand rassemblement de Tremblay revient à Mgr. Victor Tremblay, fondateur de la Société historique du Saguenay. En 1957 à l’occasion du tricentenaire du mariage de nos ancêtres Pierre Tremblay et Ozanne Achon, le Ralliement des Tremblay organise diverses activités au Saguenay, à Sainte-Anne de Beaupré et à Montréal. Toutefois, ce premier organisme ne connaît pas de suivi significatif et il faut attendre 1975 pour voir le réel début de notre association.

 

Le 21 juin 1975, la Commission scolaire de Charlevoix procède en grandes pompes à l’inauguration de la Polyvalente Saint-Aubin de Baie-Saint-Paul, aujourd’hui le Centre éducatif Saint-Aubin.

 

À cette occasion, il se trouve que trois Tremblay se partagent des tâches bien précises et ils ne se doutent pas alors qu’ils vont donner naissance à l’Association des Tremblay d’Amérique (ATA). Il s’agit de :

 

  • Robert, résident de Clermont et président de la Commission scolaire régionale

 

  • Jean-Marie, résident de La Malbaie natif des Éboulements et directeur-général de la Commission Scolaire

 

  • L’abbé Jean-Paul de Québec natif de Baie-Saint-Paul et conférencier invité en tant qu’historien régional. Ce dernier doit entretenir l’assistance sur le nom qui a été donné à l’école, soit Saint-Aubin, laquelle se trouve justement sur les terres qui furent reprises par notre ancêtre Pierre Tremblay à la demande de Mgr de Laval.

 

Dans les coulisses des cérémonies officielles, nos trois Tremblay discutent de tout et de rien. Cependant, il se trouve que l’abbé Jean-Paul Tremblay vient tout juste de publier aux Éditions Garneau sous le nom de plume Paul Médéric le premier tome de La Tremblaye millénaire, véritable « bible » des Tremblay. Ce colossal ouvrage, dont le 2e tome est publié en 1978, est vraisemblablement une des études les plus poussée pour une famille québécoise puisqu’elle permet de remonter à plus d’un millénaire dans l’histoire, soit jusqu’à un ancêtre présumé, Gauthier d’Aspres (à l'époque désigné par le nom du fief). Il n’en fallait pas plus pour qu’on évoque la formation d’une association de famille.

 

Dans les mois qui suivent, Paul-Émile Tremblay, notaire à La Malbaie, se joint au trio original et c’est ainsi que pendant les trois années qui suivent, le quatuor se retrouve sur une base plus ou moins régulière afin d’échanger et donner une certaine orientation à l’organisme. Il faut trouver des réponses à des questions.

  • Quel est le mandat d’une telle association?
  • Quels sont ses buts?
  • Comment ça fonctionne ?

 

Pour rassembler les descendantes et descendants de Pierre Tremblay et Ozanne Achon, une association de famille se doit notamment de :

  • parler de généalogie
  • publier un bulletin de liaison
  • recenser le patrimoine bâti, notamment la maison natale de notre ancêtre à Randonnai en France
  • faire des rassemblements annuels
  • organiser des voyages/pèlerinages.

 

Une Charte provinciale est obtenue le 3 mai 1978. Le recrutement de membres commence par l’envoi de près de 1 000 lettres à des Tremblay de partout au Québec. Au cours de cette démarche se joint Rosaire Tremblay, une cinquième personne recrutée par l’abbé Jean-Paul Tremblay. Lors d’une conférence de presse le 18 juin 1978, ces cinq personnes annoncent la création de l’Association des Tremblay d’Amérique (ATA).

 

Les destinées de l’ATA sont alors confiées à :

  • l’abbé Jean-Paul membre no 2 président d’office (décédé le 25 avril 1999)
  • Jean-Marie membre no 3, 1er vice-président (décédé le 1er novembre 2007)
  • Robert membre no 1, 2ème vice-président (décédé le 4 mars 2001)
  • Paul-Émile membre no 4, secrétaire-général (décédé le 24 avril 2005)
  • Rosaire membre no 5, secrétaire-adjoint, et rédacteur des premiers numéros du bulletin de liaison La Tremblaie, ce titre faisant allusion à une forêt de trembles, arbre dont la feuille s’agite à la moindre brise.

 

Le siège social est d’abord installé dans les bureaux du secrétaire-général Paul-Émile de 1978 à 1982, puis à Montréal de 1982 à 1984 et depuis 1985 à Québec, plaque tournante de toutes les régions.

 

Depuis la fondation de l’Association des Tremblay d’Amérique, huit personnes en ont assuré la présidence, ce sont:

  • l’abbé Jean-Paul, membre no 2, de 1978 à 1982
  • Jeannine, membre no 9, de 1982 à 1984
  • Noël, membre no 17 de 1984 à 1992
  • Jean-Marie, membre no 3, de 1992 à 1995                    
  • Louise, membre no 3157, de 1995 à 2000
  • Gualbert, membre à vie no 3351, de 2000 à 2002
  • Maurice, membre à vie no 3373, de 2002 à 2007
  • Pierre, membre à vie no 3456 depuis 2007

 

Le 8 septembre 1986, l’ATA se porte acquéreur d’une maison érigée sur la terre de notre ancêtre, au 6731 de l’Avenue Royale à l’Ange-Gardien, avec l’intention bien arrêtée d’y installer le secrétariat et d’en faire un site permanent de rassemblement des Tremblay d’Amérique. Quelques années auparavant, le monument rappelant l’acte de concession à Pierre Tremblay déposé en bordure du boulevard Sainte-Anne a été déplacé sur le site de la maison. Ce monument avait été installé en 1957 par le Ralliement des Tremblay, lors des fêtes du 300e anniversaire du mariage de Pierre Tremblay et Ozanne Achon. En 2000, la maison a été vendu mais le monument demeure sur place et est facilement accessible. À une centaine de mètres de cette maison se trouve encore aujourd’hui la « présumée » première maisonnette construite par notre ancêtre Pierre.

 

Le 20 juin 1998, lors du 20e anniversaire à Baie-Saint-Paul, a lieu le dévoilement d’un monument en hommage aux fondateurs qui fournit des explications héraldiques sur le blason des Tremblay.

 

À l’automne de 1988, suite au voyage aux sources de plus de 400 Tremblay du Québec, naît au Mans l’Association des Tremblay de France (ATF) qui devient une section de l’ATA et adopte son blason. Depuis quelques années l’ATF est indépendante de l’ATA. Néanmoins, les rapports restent chaleureux et amicaux et sont soulignés de plusieurs échanges et voyages.

 

À l’été 2001, notre association a déposé son fonds d’archives au Centre d’archives régional de Charlevoix à Baie-Saint-Paul pour une meilleure conservation et interprétation. Ce dépôt a été rendu officiel le 28 mars 2002.

 

Le 21 juin 2003, pour les 25 ans de l'ATA à Montréal, en présence du maire Gérald Tremblay, deux lancements ont lieu :

  • Une deuxième plaque de bronze, faisant état de la descendance de nos ancêtres, s'ajoute au monument installé en 1998 à Baie-Saint-Paul.
  • Le Répertoire des mariages Tremblay en trois tomes par Sylvie, membre no 3211mav et maître généalogiste agréé, fruit du prolongement des recherches entreprises par André, Méüde membre no 8 et Raymond-Marie membre no 2241 mav.

 

En septembre 2007, l’armorial des Tremblay est enregistré auprès de l’Autorité Héraldique du Canada.

 

En juin 2008, lors du 30e anniversaire à Baie-Saint-Paul souligné « Sous le signe d’Ozanne », une sculpture en pierre représentant Ozanne Achon, le regard fier voyant loin vers l'avenir, vient compléter le mémorial des Tremblay d'Amérique. Comme les plaques de bronze rappellent l’histoire de notre association ainsi que la descendance du couple-ancêtre, l'artiste-sculpteur Martin Brisson, dans sa libre représentation, symbolise Ozanne enlaçant tout le monument afin d’évoquer qu’elle porte en ses bras toute sa progéniture.

 

En octobre 2008, en France, en présence d’une délégation de Tremblay du Québec dirigée par Pierre, membre à vie no 3456 et président de l’ATA, l’Association des Tremblay de France souligne leur 20e anniversaire par l’installation d’une stèle commémorative et la désignation d’une Place Ozanne Achon à Randonnai au Perche.

 

En 2018, le 40e anniversaire de l'Association des Tremblay d’Amérique a été souligné d’une belle façon à Baie-Saint-Paul. À cette occasion deux lancements importants ont lieu:

 

  • Le Répertoire des Tremblay d'Amérique - Naissance/Mariage/Décès, sur CD-Rom et Clé USB, par Sylvie, membre à vie no 3211 et maître généalogiste agréé; un ouvrage magistral contenant des informations sur 90,685 individus portant le nom Tremblay et ses variantes.
  • Le livre Pierre Tremblay Ozanne Achon - De la France au Québec, par Denise Tremblay Perron avec la collaboration de Jany Grassiot pour la recherche en France, révèle une quantité importante d’informations des origines à ce jour sur les Tremblay en Normandie et les Achon en Charente-Maritime, et la vie de Pierre Tremblay et Ozanne Achon en Nouvelle-France et de leur descendance jusqu’à la 4e génération en sol québécois.

 

De 1978 à 2018, notre association a organisé à chaque année et en des lieux différents, un rassemblement annuel sur un ou deux jours, notamment ceux décrits ci-haut. Pour en savoir plus sur nos rassemblements, référez-vous à l’onglet ‘Rassemblements Association des Tremblay d’Amérique’ dans la colonne de gauche, et sélectionnez la ou les années à consulter. 

 

Nous sommes environ 500 hommes et femmes, membres de l’ATA, et plus d’une centaine de cousins(es) membres de l’ATF. Que l’on s’appelle Tremblay, Tremblé, Tremblaie, Tremblaye, Trembly, Trombley, Twombly, ou que malgré un patronyme différent, on ait un ascendant Tremblay, un fait est indéniable : en Amérique nous sommes de fiers descendants et descendantes de Pierre Tremblay et Ozanne Achon.

 

Voilà en quelques anecdotes, quarante ans d’histoire de notre chère association.

 

 

Rosaire Tremblay membre à vie no 5

Historien et Vice-président de l’A.T.A.

Mai 2019 / dtp - pt – st